Documentation ALD

L’artériopathie chronique, ou Maladie Artérielle Périphérique (MAP)

Facebook
WhatsApp
Print
Email
Artériopathie chronique

Qu’est-ce que l’artériopathie chronique ?

L’artériopathie chronique, également connue sous le nom de maladie artérielle périphérique (MAP), est une affection médicale dans laquelle les artères qui alimentent principalement les membres, généralement les jambes, se rétrécissent, voire, se bouchent. Cela résulte généralement de l’accumulation de plaques de cholestérol et d’autres substances dans les parois des artères, un processus appelé athérosclérose.

Les symptômes de l’artériopathie chronique comprennent souvent des douleurs dans les jambes pendant l’exercice (claudication intermittente), des douleurs au repos, des crampes musculaires, une faiblesse musculaire et des changements dans la couleur ou la température de la peau des membres affectés. Les personnes atteintes d’artériopathie chronique ont également un risque accru de développer des complications graves telles que des ulcères cutanés, des infections et dans les cas graves, des gangrènes nécessitant parfois une amputation.

Le traitement de l’artériopathie chronique vise généralement à réduire les symptômes, à ralentir la progression de la maladie et à réduire le risque de complications. Cela peut inclure des changements de mode de vie tels que l’arrêt du tabac, l’adoption d’un régime alimentaire sain, la gestion du poids et l’exercice régulier. Dans les cas plus graves, des médicaments pour réduire le cholestérol, des médicaments antiplaquettaires ou des procédures telles que la dilatation des artères (angioplastie) ou la chirurgie peuvent être nécessaires.

Combien de personnes en France sont touchées par l’artériopathie chronique ?

En France, l’artériopathie chronique affecte un nombre significatif de personnes, bien que les chiffres précis puissent varier en fonction des sources et des études spécifiques. Selon les estimations, environ 5 à 10% de la population adulte française souffre d’artériopathie périphérique, une forme spécifique d’artériopathie chronique qui affecte les artères des membres, principalement des jambes.

Cependant, de nombreux cas d’artériopathie chronique peuvent ne pas être diagnostiqués, car les symptômes peuvent être attribués à d’autres origines ou simplement ignorés. Par conséquent, le nombre réel de personnes touchées pourrait être plus élevé que les estimations rapportées.

Quels sont les symptômes de l’artériopathie chronique ?

Les symptômes de l’artériopathie chronique, en particulier dans sa forme périphérique, peuvent varier en fonction de la gravité de la maladie et de la zone affectée. Voici quelques-uns des symptômes les plus courants :

  1. Claudication intermittente
    C’est l’un des symptômes les plus caractéristiques. Il se manifeste par des douleurs, des crampes ou des sensations de brûlure dans les muscles des jambes pendant l’exercice, qui s’améliorent habituellement avec le repos. Cette douleur est due au manque d’apport sanguin suffisant aux muscles des jambes pendant l’activité physique.
  2. Douleurs au repos
    Dans les cas avancés d’artériopathie chronique, les patients peuvent ressentir des douleurs même au repos, souvent la nuit lorsque les jambes sont surélevées.
  3. Changements cutanés
    La peau des membres affectés peut présenter des changements tels que pâleur, rougeur, cyanose (coloration bleuâtre), ou refroidissement de la peau. Ces changements indiquent généralement une mauvaise circulation sanguine.
  4. Faiblesse musculaire
    En raison du manque d’oxygène et de nutriments fournis aux muscles en raison de l’artériopathie, les patients peuvent ressentir une faiblesse musculaire dans les membres affectés.
  5. Changements dans les ongles et les cheveux
    Les ongles des orteils peuvent devenir épaissis et cassants, et la croissance des cheveux sur les jambes peut ralentir.
  6. Ulcères cutanés et gangrène
    Dans les cas les plus graves et non traités, l’artériopathie chronique peut entraîner des ulcères cutanés non cicatrisants et éventuellement la gangrène, une condition où les tissus meurent en raison d’un manque prolongé d’approvisionnement en sang.

Il est essentiel de consulter un médecin si vous présentez des symptômes d’artériopathie chronique, car un diagnostic précoce et une prise en charge appropriée peuvent aider à prévenir les complications graves et à améliorer la qualité de vie.

Quels sont les publics à risque ?

Plusieurs facteurs peuvent augmenter le risque de développer une artériopathie chronique. Les principaux publics à risque comprennent :

  1. Fumeurs
    Le tabagisme est l’un des principaux facteurs de risque d’artériopathie chronique. Les substances chimiques présentes dans la fumée de cigarette endommagent les parois des artères, favorisant ainsi le développement de l’athérosclérose.
  2. Personnes atteintes de diabète
    Les personnes atteintes de diabète sont plus susceptibles de développer des lésions aux vaisseaux sanguins, ce qui augmente leur risque d’artériopathie chronique.
  3. Âge avancé
    Le risque d’artériopathie chronique augmente avec l’âge. Les artères ont tendance à se raider et à s’accumuler de plaques avec l’âge, augmentant ainsi le risque de rétrécissement ou de blocage.
  4. Hypertension artérielle
    Une pression artérielle élevée endommage progressivement les parois des artères, augmentant le risque de développer une artériopathie chronique.
  5. Hypercholestérolémie
    Un taux de cholestérol élevé dans le sang favorise l’accumulation de plaques dans les artères, ce qui peut entraîner une artériopathie chronique.
  6. Antécédents familiaux
    Les personnes ayant des antécédents familiaux d’artériopathie chronique ou de maladies cardiovasculaires courent un risque accru de développer la maladie.
  7. Sédentarité
    Un mode de vie sédentaire et le manque d’exercice régulier peuvent contribuer au développement de l’artériopathie chronique.
  8. Obésité ou surpoids
    L’excès de poids peut augmenter la pression sur les artères et aggraver d’autres facteurs de risque tels que le diabète et l’hypertension artérielle.
  9. Autres facteurs de risque cardiovasculaire
    Cela comprend des facteurs tels que des antécédents de maladies cardiovasculaires, de maladies rénales ou de maladies inflammatoires.

La présence de plusieurs de ces facteurs de risque augmente considérablement la probabilité de développer une artériopathie chronique. Les personnes présentant des facteurs de risque doivent consulter leur médecin pour contrôler ces facteurs et réduire leur risque de développer cette maladie.

Quelles sont les complications possibles de l’artériopathie chronique ?

L’artériopathie chronique peut entraîner plusieurs complications graves, en particulier si elle n’est pas diagnostiquée ou prise en charge correctement. Voici quelques-unes des complications possibles de l’artériopathie chronique :

  1. Ulcères cutanés
    En raison d’une circulation sanguine insuffisante vers les tissus cutanés, des ulcères cutanés peuvent se former, en particulier sur les pieds ou les jambes. Ces ulcères peuvent être douloureux, difficiles à guérir et peuvent s’infecter.
  2. Gangrène
    Dans les cas graves d’artériopathie chronique, un apport sanguin insuffisant peut entraîner la mort des tissus (gangrène). Cela peut nécessiter une amputation du membre affecté pour prévenir la propagation de l’infection et sauver le patient.
  3. Douleurs chroniques
    Les symptômes de l’artériopathie chronique, tels que la claudication intermittente, peuvent entraîner des douleurs chroniques dans les membres affectés, ce qui peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie.
  4. Infections
    Les ulcères cutanés associés à l’artériopathie chronique sont sujets aux infections, ce qui peut aggraver la condition et nécessiter un traitement antibiotique.
  5. Amputation
    Dans les cas avancés où la gangrène ou les infections graves ne peuvent pas être traitées efficacement, une amputation chirurgicale du membre affecté peut être nécessaire pour prévenir des complications plus graves.
  6. Complications cardiovasculaires
    L’artériopathie chronique est souvent associée à d’autres maladies cardiovasculaires, telles que les maladies coronariennes et les accidents vasculaires cérébraux, ce qui augmente le risque de complications graves telles que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.
  7. Altérations de la qualité de vie
    Les symptômes de l’artériopathie chronique, tels que la douleur et la limitation de la mobilité, peuvent avoir un impact significatif sur la qualité de vie des patients, entraînant une réduction de l’activité physique, des limitations dans les activités quotidiennes et une détresse émotionnelle.

Le diagnostic et la prise en charge rapide de l’artériopathie chronique peut réduire le risque de complications graves et améliorer la qualité de vie des patients. Un suivi régulier avec un professionnel de santé est nécessaire pour surveiller la progression de la maladie et ajuster le plan de traitement au besoin.

Quels en sont les traitements ?

Le traitement de l’artériopathie chronique vise généralement à soulager les symptômes, à ralentir la progression de la maladie et à réduire le risque de complications. Les options de traitement peuvent varier en fonction de la gravité de la condition et des besoins individuels du patient. Voici quelques-unes des approches de traitement courantes :

Modification du mode de vie

  • Arrêt du tabac
    Le tabagisme est l’un des principaux facteurs de risque d’artériopathie chronique. Arrêter de fumer est crucial pour ralentir la progression de la maladie.
  • Adoption d’un régime alimentaire sain
    Un régime alimentaire riche en fruits, légumes, grains entiers et faible en gras saturés et en cholestérol peut aider à réduire le risque de développer des plaques dans les artères.
  • Exercice régulier
    L’exercice physique peut améliorer la circulation sanguine et aider à soulager les symptômes de claudication intermittente.

Médicaments

  • Médicaments antiplaquettaires
    Ces médicaments, tels que l’aspirine ou le clopidogrel, peuvent aider à réduire la formation de caillots sanguins dans les artères et à prévenir les complications thrombotiques.
  • Statines
    Les statines sont prescrites pour réduire les taux de cholestérol et stabiliser les plaques dans les artères.
  • Médicaments pour contrôler la pression artérielle
    Si le patient a également une hypertension, des médicaments pour abaisser la pression artérielle peuvent être prescrits.
  • Médicaments vasodilatateurs
    Ils peuvent être utilisés pour dilater les artères et améliorer le flux sanguin vers les membres affectés.

Procédures médicales et chirurgicales

  • Angioplastie et pose de stents
    Une procédure d’angioplastie consiste à insérer un petit ballon dans l’artère rétrécie pour la dilater, puis à placer un stent pour maintenir l’ouverture de l’artère.
  • Pontage vasculaire
    Il s’agit d’une intervention chirurgicale au cours de laquelle un greffon vasculaire est utilisé pour contourner la partie rétrécie ou bloquée de l’artère, rétablissant ainsi un flux sanguin adéquat.
  • Thérapie par cathéter
    Cette technique consiste à insérer un cathéter dans l’artère affectée pour dissoudre ou retirer les plaques obstructives.

Gestion des complications :

  • Soins des plaies
    Pour les patients présentant des ulcères cutanés ou des infections, des soins appropriés des plaies sont essentiels pour prévenir les complications.
  • Amputation
    Dans les cas extrêmes de gangrène ou de complications sévères, une amputation chirurgicale peut être nécessaire pour préserver la santé et la vie du patient.

Le traitement de l’artériopathie chronique est individualisé en fonction des besoins spécifiques du patient et de la sévérité de la maladie. Un suivi régulier avec un médecin spécialiste est essentiel pour surveiller la progression de la maladie et ajuster le plan de traitement au besoin.

Qu’est-ce que l’AMBPI ?

L’AMBPI, l’Association de Mutualisation des Bénéficiaires de Pensions d’Invalidité, vous oriente dans vos démarches à suivre pour être reconnu invalide. Elle vous propose aussi, avec son partenaire COMPLEVIE, une mutuelle spéciale invalidité vraiment adaptée aux invalides.

L’AMBPI, Association de Mutualisation des Bénéficiaires de Pensions d’Invalidité est née en 1994 d’un constat simple : les personnes en situation d’invalidité ne disposaient pas d’un système de complémentaire santé adapté à leur situation.
Pour être correctement remboursés des frais de santé mal pris en charge par la Sécurité Sociale (frais d’optique, dentaires, audioprothèses, voire, appareillages, béquilles…) – même en tant qu’invalides – il leur fallait adhérer à une complémentaire santé classique. Et payer alors le prix fort alors que toute une partie de leurs soins étaient bien pris en charge à 100 % par la Sécurité Sociale.

Fondée par un invalide souffrant lui-même d’une Affection Longue Durée et en partenariat avec la CRAM, l’association s’est alors donné pour mission d’élaborer le cahier des charges précis des besoins de remboursement santé des personnes en invalidité :

  • Globalement, aucun besoin pour les soins relevant de la maladie ou du handicap invalidant, du fait de sa prise en charge à 100 % par la Sécurité Sociale.
  • Mais des besoins réels concernant les postes mal pris en charge par la Sécurité Sociale : frais d’optique, dentaires, audioprothèses, voire, appareillages, béquilles…

Forte de plusieurs milliers d’adhérents, l’association a pu porter son cahier des charges à différentes mutuelles de santé pour obtenir des conditions de remboursement adaptées, au juste prix. 

Qu’est-ce que COMPLEVIE ?

COMPLEVIE est l’une des mutuelle santé que L’AMBPI a retenue pour la qualité de ses prestations spécialement adaptées aux personnes en situation d’invalidité, au juste prix. C’est une mutuelle santé de la région Ouest, particulièrement présente en Bretagne et en Normandie. Cependant, des milliers d’adhérents issus de toute la France et bénéficiaires de pensions d’invalidité ont adhéré à la mutuelle.

Retrouvez ici les garanties proposées par la mutuelle COMPLEVIE pour les particuliers invalides.

Consultez également nos conseils pour être reconnu invalide.

Retrouvez également nos derniers articles sur les Affections Longue Durée :

Fiches conseils ALD

Paraplégie

La paraplégie

Qu’est-ce que la paraplégie ? La paraplégie est une affection médicale caractérisée par une paralysie partielle ou complète des membres inférieurs, y compris les deux jambes

Lire l'article
Mucoviscidose

La mucoviscidose

Qu’est-ce que la mucoviscidose ? La mucoviscidose, également connue sous le nom de fibrose kystique, est une maladie génétique héréditaire qui affecte principalement les voies respiratoires,

Lire l'article
parkinson

La maladie de Parkinson

Qu’est-ce que la maladie de Parkinson ? La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative chronique qui affecte le système nerveux central, en particulier les structures

Lire l'article